High School Musical 3 : Nos années lycée – Le roman du film

AUTEUR

Texte intégral du film

DATE DE PARUTION

mars 2009

PAGES

124 pages

EDITIONS

Bibliothéque rose

RESUME

C’est la fin de l’année : les Wildcats doivent choisir leur université. Troy continuera-t-il le basket, au risque de s’éloigner de Gabriella, qui vient de partir pour Stanford ? Cette année, le show musical se fera sans elle, et peut-être même que Troy n’aura pas de cavalière pour le bal de promo… A bon entendeur !

MON AVIS

Certains penseront que ce n’est surement pas un roman, mais j’ai eu mon moment nostalgie en voyant ce bouquin. Je dois être encore une midinette au fond de moi, car oui j’ai été une fan de High School Musical et je ne m’en cache pas. Je ne suis pas de celle qui été à fond sur Troy Bolton, ce qui me plaisait dans cette histoire en fait, c’était la solidarité entre amis et surtout ce qui me fait du bien depuis mon enfance, la musique. Ils faisaient ce que j’aurais rêvé de faire, pouvoir prendre des cours de chant, et faire des spectacles.

Donc, quoi dire à propos de ce livre, à part que si vos avez connu cela ce petit frisson devant ces films, vous y penserez énormément en lisant le livre. Bien sûr, il ne pouvaient pas inclure les chansons, donc cela manque fatalement à l’ambiance générale, mais c’est aussi bon de retrouver des personnages qui ont fait rêver d’être à leur place et de chanter.

SI vous êtes de cette période et que au fond de vous , vous avez encore ce petit coeur de midinette, ou d’adolescence qui bat, vous vous retrouverez dans ce livre, que personnellement j’ai aimé car il m’a fait du bien. De plus, il et rapide à lire et pas compliqué du tout à comprendre.

C’est un peu comme une petite madeleine de Proust pour moi.

Une si douce folie

AUTEUR

Laurel Evans

DATE DE PARUTION

mars 2008

PAGES

150 pages

EDITIONS

Duo

RESUME

Lorsque sa tante la recommande auprès d’un certain Max Grant, propriétaire débordé d’une petite auberge de campagne, Cecilia est ravie. Et résolue à se montrer irréprochable. Sauf qu’une fois en poste, elle a bien du mal à garder la distance professionnelle de rigueur face à la beauté virile de Max. C’est simple, cet homme la rend folle… de désir. Il faut qu’elle se reprenne avant qu’il ne soit trop tard…

MON AVIS

Pas mieux que le livre précédent, voir pire. Oui, dans celui-ci je commençais a ne plus pouvoir supporter l’héroïne. Toujours, à se demander, il a fait ça cela veut dire qu’il ne m’aime et s’il m’aimer il n’aurait pas agit comme ça, et ainsi de suite.

Pour moi, aucune histoire inintéressante derrière par rapport à l’autre. Ils finissent vite par coucher ensemble et en fait le livre ce résume à doutes sur doutes, mais aucun ne se parlent que ça en devient lassant au final.

Désolé je ne peut pas dire mieux. Après, je ne doute pas que cela peut plaire à ceux qui sont vraiment fan de ce genre de bouquin; perso, moi j’ai pas changer d’avis après ces deux livres.

En bref, ennuyeux

Un seul regard aura suffi

AUTEUR

Kim Lawrence

DATE DE PARUTION

mars 2008

PAGES

151 pages

EDITIONS

Harlequin collection Azur

RESUME

A la suite d’un drame personnel qui l’a profondément blessée, Fleur a décidé de quitter Londres pour commencer une nouvelle vie, loin de la fureur et de la superficialité de la ville. Quel meilleur refuge aurait-elle pu trouver que ce ravissant cottage niché dans la campagne anglaise ?

Là, entre le merveilleux jardin et son nouveau travail au département d’art dramatique de l’université locale, elle reprend peu à peu goût à la vie.

Mais une rencontre inattendue avec le milliardaire qui possède l’imposante demeure située non loin de chez elle va remettre en question son équilibre. Car non seulement Antonio Rochas la trouble au premier regard, mais elle va bientôt devoir l’aider à dénouer le conflit qui l’oppose à sa fille adolescente…

MON AVIS

N’étant pas fan de base de ce genre de roman, je me suis quand même laissé allez à le lire pour voir si cela me donner plus envie qu’avant. Comment dire?

C’est un roman, certes, mais là encore c’est ce que je reproche à tout ce genre de roman; ça se résume, à ils se voient ils s’aiment n’ose pas se le dire et hop grand amour, on fait des enfants, et le veut tu m’épouser à la fin bien sûr.

Bref, une lecture mitigée en ce qui me concerne car je ne suis pas fan des histoires d’amour qui prennent la place de tout un livre. Pourtant, il avait une bonne chance, le sujet de fond était pas mal, et aurait pût être un peu plus traité pour un roman de ce genre. JE m’explique, le sous-sujet, c’est que l’un des personnages se retrouve avec une fille dont il ne connaissait même pas l’existence il y a quelques jours, dont le père qui l’a élevè, l’a foutu à la porte et il se retrouve donc à devoir apprendre à vivre avec quelqu’un qui est en plus sa fill et qui ne connaissant le sous-jacent de l’histoire est complétement paumé.

Oui, elle fait une tentative de suicide et elle est sauvé et après c’est limite comme par miracle la futur de monsieur conseille de se dire les choses et hop tout va mieux, mais on a pas la discussion. Juste des « je luis ai dit » ou des choses dans le genre.

Si vous aimez les histoires d’amour, vous allez adorer, mais si comme moi vous attendez autre chose dérriére vous pouvez passer votre chemin avec ce livre. Désolée.

Un chant de Noël

AUTEUR

Charles Dickens

DATE DE PARUTION

novembre 1996

PAGES

122 pages

EDITIONS

librio

RESUME

C’est l’histoire d’un homme brisé dont la richesse est devenue sa seule passion dans la vie. Jeune homme, Ebenezer Scrooge avait de l’amour et de la famille dans sa vie, mais après de nombreux revers, il avait perdu le désir de faire partie de la société, de la famille et, par essence, d’un être humain attentionné. Un soir de Noël solitaire et froid, Scrooge se couche et est «visité» par quatre fantômes: son ancien partenaire (décédé), le fantôme du passé de Noël, le fantôme du cadeau de Noël et le fantôme du futur de Noël. Après une aventure époustouflante, des voyages dans le temps et des souvenirs, ainsi qu’une visite effrayante et solitaire de son avenir, Scrooge voit l’erreur de ses manières misérables et réveille un nouvel homme plein de vie, d’amour et de vie. excitation de partager sa richesse et sa compagnie avec les personnes avec lesquelles il partage sa vie.

MON AVIS

J’ai vu beaucoup d’adaptation cinématographique de ce livre, mais je ne l’avais jamais lu. Quoi de mieux qu’un livre de Noël en pleine canicule ? 😉

Franchement, je n’ai pas était déçu et quelque part, je préfère le roman en lui même que les adaptations au ciné. Certes, le personnage est à détester au début, mais voir le changement au fil du livre, quand les différents fantômes passent, est magnifique.

Et, l’ambiance, cette ambiance de Noël si bien décrite que ce soit des plus pauvres au plus riches, en lisant on voit très bien ce quartier vivant et heureux malgré le froid, malgré les problèmes, c’est juste Noël et ils en profite quoi qu’il arrive. Et, on comprend bien, qu’il suffit de peu de choses pour rendre un noël formidable et pas forcément e beaucoup d’argent que ce Scrooge veut tant garder pour lui.

Bref, bien sûr que je recommande ce roman, dans le meilleur des cas devant la cheminée en plein hiver; mais, même en été on ne boude pas son plaisir.

La conspiration des Dieux 4 : L’ultime trahison

AUTEUR

Richard Normandon

DATE DE PARUTION

novembre 2013

PAGES

146 pages

EDITIONS

folio junior

RESUME

Les Titans ont gagné la guerre. La nuit règne sur le monde et les derniers Olympiens sont traqués sans merci. Phaéton, le fils du dieu solaire, est seul désormais face à ses ennemis impitoyables. Pourtant, il existe encore un dernier espoir, quelque part au Nord, une arme secrète capable de vaincre les nouveaux tyrans…

MON AVIS

Si vous voulez une plongée dans la mythologie et connaitre pleins de noms de dieu et de déesses de l’Olympe, ce livre et fait pour vous. Il est simple à lire, rapide et vous apprend de petite choses.

On a pas forcément besoin d’avoir lu les premiers pour comprendre l’histoire traité dans celui-ci, l’intrigue est prenante pour un livre si rapide à lire.

L’auteur reste dans son univers car il a publier de nombreux livre sur le sujet.

Bref, une bonne petite lecture avec laquelle je n’ai pas boudé mon plaisir, regrettant même que cela ne soit pas plus long avec l’intrigue; mais cela est un roman jeunesse, cela peut expliquer la rapidité de lecture. Cependant, je recommande, quand même cela reste intéressant.

Kim de Rudyard Kipling

AUTEUR

Rudyard Kipling

DATE DE PARUTION

1964

PAGES

440 pages

EDITION

Le livre de poche

RESUME

Les foules de l’Inde victorienne, ses gares, ses trains surpeuplés, ses routes poussiéreuses… Le racisme, la ségrégation, le colonialisme brutal d’un Empire au faîte de sa puissance… Voix, langues, castes et religions mêlées comme dans une rumeur d’océan… Kipling, à 35 ans, se replonge dans ses souvenirs d’enfance, avec tendresse et nostalgie. Pas à pas il suit la quête initiatique du jeune Kim et de son guide, vieux lama dont la simplicité d’esprit confine à la sagesse absolue: quittant son monastère et ses neiges inviolées, il est parti à la recherche du fleuve qui lave de tout péché. Route longue et tortueuse parfois, entrecoupée de rencontres et d’embûches, dont Kim le protège: vif et malicieux, la langue toujours bien pendue, partout il se glisse, interroge, déjoue les pièges, et peu à peu se rapproche, lui aussi, de la vérité. Quelle vérité ? Celle de Bouddha peut-être, ou bien celle de son coeur, qui bat au rythme d’une Inde majestueuse, fascinante et profondément humaine

MON AVIS

Si vous voulez voyager c’est un livre que je vous conseille grandement. Vous traverserez de nombreuses villes et aurait tout vos sens en éveil grâce aux descriptions des endroits visités ou des personnages présents. C’est à la fois un roman sur l’histoire de l’Inde, mais aussi d’espionnage quand on apprend l’éducation de Kim pour entrer dans le grand jeu.

Je me suis attachée au lama plein de sagesse te de bons conseils; dans sa force comme dans sa fragilité. L’histoire d’amitié entre le lama et son chela Kim est aussi très touchante, en peu de temps au début ils ont réussit à se dire peut être le destin les avaient réunit, s’il y en a un.

En ce qui concerne ce que je n’ai pas aimé, ce sont surtout le noms de tout ces villes, tout des détails des fois trop superflu qui nous perde. Et des fois, il nous faut plus de temps pour essayer de lire certains noms que de lire une simple phrase. Cela est vraiment gênant et nous fait à mon avis perdre le fil de l’histoire et m’a fait décroché a nombreux moments.

Bref, avis mitigé, même si juste pour la découverte je vous conseille quand même de le lire, ne vous faites pas un avis définitif sur Kipling juste avec ce livre.

La tête sur les épaules

AUTEUR

Henri Troyat

DATE DE PARUTION

2eme trimestre 1962

EDITION

Le livre de poche

RESUME

Etienne n’a pas connu son père remarié et mort. Entre lui et sa mère existe une intimité sans nuages jusqu’au jour où il s’aperçoit que sa mère songe à refaire sa vie avec Maxime. Etienne apprend alors que son père a été exécuté en 1945, étant un assassin de la pire espèce et retrouve les détails du procès . Il veut se tuer mais est sauvé par les paradoxes de son professeur de philosophie : il doit être fier. Il veut alors tuer le prétendant de sa mère …

MON AVIS

Quand j’ai commencé à lire ce livre, je me suis dit que cela être une évolution d’un ado de 18 ans qui vit avec sa mère. Puis, est arrivé, ce secret non dévoilé qui le perturbait tant. Au final, il apprend que son père a tué et là c’est le drame complet. Il pensait que cela le soulagerait et ce fut le début de réflexions, a certains moments qui me faisait dire mais il va où ce mec, ça va pas?

On sait dés le départ que c’est un passionné de philosophie et cela est trés plaisant d’avoir quelques citations dans l’ouvrage qui sont à mon sens assez compréhensible au vu de sa situation du moment. Seulement, il oublie que la philosophie ne peut se passer de la raison, et lorsque la philosophie prend le dessus on peut lui faire dire n’importe quoi dans toute les situations. Sortir une phrase du contexte philosophique pour lui faire ce que l’on a envie d’entendre. Et c’est sur ce point là que ce livre m’a perdu quelque peu je l’avoue.

Certes, approchez cette relation mère/fils après une telle nouvelle était intéressante et au niveau où cela va, je ne sais quoi en penser.