Seul sur Mars

AUTEUR

Andy Weir

EDITIONS

Milady

RESUME

Mark Watney est l’un des premiers humains à poser le pied sur Mars. Il pourrait bien être le premier à y mourir.
Lorsqu’une tempête de sable mortelle force ses coéquipiers à évacuer la planète, Mark se retrouve seul et sans ressources, irrémédiablement coupé de toute communication avec la Terre.
Pourtant Mark n’est pas prêt à baisser les bras. Ingénieux, habile de ses mains et terriblement têtu, il affronte un par un des problèmes en apparence insurmontables. Isolé et aux abois, parviendra-t-il à défier le sort? Le compte à rebours a déjà commencé…

MON AVIS

Autant j’avais rapidement arrêté le film car peu intéressant a mes yeux autant j’ai pas pu arrêté le livre. Pourtant c’est un bon gros pavé mais quelque part au fond de moi je n’avais pas envie qu’il se termine. On s’attache tellement à Whatney bloqué seul sur mars après que la mission Ares 3 ait échoué. Tout pourrait été triste dans cette histoire pourtant le personnage principal arrive à nous faire rire dans son journal de bord et c’est tellement bon. Une petite phrase disséminé à droite à gauche pour alléger le poids d’être seul sur mars. Je ne pensais vraiment pas autant rire en lisant un thriller drastique pour le perso principale. Je trouve même que les scènes à la base sont pour moi un peu trop présente tellement j’ai aimé ses moments de tête à tête avec Whatney. J’ai vraiment été embarqué de bout en bout par ce livre que je recommande grandement a la place du film.

L’ouverture des bras de l’homme

AUTEUR

Raphaële Billetdoux

DATE DE PARUTION

février 1987

PAGES

127 pages

EDITIONS

Points

RESUME

Nul appel au dehors, aucun drame, rien n’oblige la très jeune narratrice à quitter la maison de ses parents. Mettons qu’elle ait vu venir le temps du changement….

Elle s’attache d’abord à comprendre le mystère des épouses et des maris. De quoi sont donc faits ces hommes et ses femmes ? Et quelle est la règle du jeu ? Passant des étonnements de l’enfance à la prescience de l’avenir, elle mesure les destins au seul poids d’un geste, d’une attitude, d’un regard échangé.

L’amour va lui donner la clef de ce monde, et lui révéler que l’homme à lui seul, n’est pas un moins grand mystère. Elle se demande si elle connaît enfin les « célèbres blessures des femmes ».

Sans cesse à fleur d’elle-même, l’héroïne nous propose une vision si cocasse des choses, dans un style si constamment inattendu, où l’analyse et la sensualité se confondent, qu’on ne sait plus si l’on est séduit par la naïveté ou ému par l’humour.

MON AVIS

Je vais pas être très longue pour dire mon avis sur ce livre car apparemment, je suis complétement passé à côté et j’ai été complétement perdue. En plus simple, je n’ai rien compris à ce livre.

Tout ce que je semble avoir compris c’est qu’une femme admiré un homme qui était déjà en couple. Que celle-ci va partir de chez ses parents même si tout allait bien, et qu’elle va découvrir l’amour et chercher à savoir comment fonctionne les hommes, mais ne vas pas trop savoir.

Voilà, rien de plus à dire dur de donner un avis quand on a pas compris grand chose désolé. C’est la première fois que j’ai autant nagé sur la compréhension d’un livre. C’est peut être tout simplement un style d’écriture et deeréflexion qui ne me convient pas.