Vie et mort de la révolution cubaine

AUTEUR

Daniel Alarcon Ramirez

EDITIONS

Fayard

RESUME

Peut-on trouver meilleur témoin?
Engagé à l’âge de 17 ans dans la guérilla aux côtés de Fidel Castro et d’Ernesto  » Che  » Guevara, le colonel Dariel Alarcón Ramirez, dit  » Benigno « , a connu l’ivresse de la révolution victorieuse avant d’assumer des responsabilités officielles au coeur même du régime: tour à tour directeur des Ecoles spéciales d’entraînement des étrangers, infiltré dans la guérilla contre-révolutionnaire, chef de la Police militaire à La Havane, du Bataillon de sécurité de l’état-major, des Prisons, il a côtoyé tous les dirigeants cubains, participé à toutes les entreprises de déstabilisation à l’étranger.
Aujourd’hui, il a décidé de parler. Que s’est-il exactement passé pendant ces quarante ans? Comment et à quel moment la révolution a-t-elle tourné à la tyrannie? Quelle est la situation exacte aujourd’hui dans l’île?
Le témoignage lucide et passionné de cet homme fidèle à la mémoire du  » Che  » est accablant.

MON AVIS

Voici un livre historique sur le révolution cubaine qui a mon avis est à lit même si après on fait ce qu’on veut de ce témoignage le croire pleinement partiellement ou pas du tout. C’est Benigno un ancien révolutionnaire cubain qui nous évoque ses années au près du Che lui même et de Fidel Castro et son frère Raul. Il a vu cette révolution évolue Fidel Castro change de politique si on peut utilisé ce terme. Il a un respect immense pour Ernesto Che Guevara comme beaucoup de cubains encore aujourd’hui. Il nous parle des attaques effectué de ses amis perdus au combat des sacrifices fait pour l’exemple car on ne devait rien faire contre leur groupe. Il nous explique comment cela a commencé alors qu’il était encore mineur et aurait pu vivre heureux avec sa future femme avant que celle ci soit assassiné et que son destin l’amène à la révolution. Il évoque les mauvais côté de celle ci les pots de vin si on peut appeler cela comme sa. Les amis dénonce pour faire retomber une menace contre eux qui commencer à s’éveiller et il y en eu plus d’un. Aussi des trahisons bref je pense qu’il nous en cache le moins possible et surtout maintenant il voit cela avec du recul et plus de philosophie et plus d’analyse et cela est donc très intéressants à lire juste pour le côté historique qui ne connaît pas Che Guavara ou Fidel Castro lui les as côtoyer et peut nous en parler de l’intérieur. Après c’est son revit on est d’accord et il faut toujours avoir une retenue mais franchement j’ai adoré lire ce livre.

De la terre à la lune

AUTEUR

Jules Verne

EDITIONS

livre club jeunesse

RESUME

A la fin de la guerre fédérale des états-Unis, les fanatiques artilleurs du Gun-Club (Club-Canon) de Baltimore sont bien désœuvrés.
Un beau jour, le président, Impey Barbicane, leur fait une proposition qui, le premier moment de stupeur passé, est accueillie avec un enthousiasme délirant. Il s’agit de se mettre en communication avec la Lune en lui envoyant un boulet, un énorme projectile qui serait lancé par un gigantesque canon !
Tandis que ce projet inouï est en voie d’exécution, un Parisien, Michel Ardan, un de ces originaux que le Créateur invente dans un moment de fantaisie, et dont il brise aussitôt le moule, télégraphie à Barbicane : « Remplacez obus sphérique par projectile cylindroconique. Partirai dedans… »
Avec ses personnages parfaitement campés, son humour toujours présent, De la Terre à la Lune est une des grandes œuvres de Jules Verne, une de ses plus audacieuses anticipations.

MON AVIS

Troisième ouvrage de Jules Verne que je lis et le premier dans lequel je ne me suis pas du tout absorbé. Pour être franche j’avais l’impression de lire un sujet de physique chimie avec tout ses chiffres des détails sur le mélange devrez et tel ça crée cela. Mon cerveau crier au secours. Pourquoi ne pas simplifier l’explication que nous n’irons pas vérifier au lieu de perdre des pages et des pages de calcul de nous parler des étoiles de Neptune et autre avec tant de détails qui n’ont aucun intérêt spécial dans le livre. Je ne peut en dire plus que cela je n’abandonne pas l’idée de lire d’autres Jules Verne mais on va oublié celui là je le crains

Une année en Provence

AUTEUR

Peter Mayle

EDITIONS

seuil

RESUME

À 42 ans, Simon Shaw dirige une importante agence de publicité. Divorcé depuis peu, il ne supporte plus sa vie éreintante, les mondanités, sa maison londonienne. Comme la plupart des publicitaires, il rêve de tout laisser tomber et, comme tout le monde, il trouve toujours de bonnes raisons de n’en rien faire.
Mais un court séjour sous le soleil du Luberon fait tout basculer. La charmante Nicole, dont il s’éprend, lui fait une proposition qu’il est difficile de refuser: acheter une vieille bâtisse, avec vue imprenable et champs de lavande alentour, de quoi faire un hôtel somptueux, et se retirer enfin des affaires. Avec la complicité d’Ernest, son ancien majordome, devenu secrétaire et confident, grand gastronome et virtuose de la décoration, il transforme l’hôtel Pastis en havre de paix et de beauté pour le bonheur des amoureux de la Provence.
Mais que préparent Jojo et cette bande de petits malfrats qui complotent depuis des semaines dans un café voisin? Pourquoi sont-ils soudain passionnés de course cycliste? Comment le fils d’un richissime client de l’agence que Simon doit chaperonner se retrouve-t-il pris en otage? Le nouveau propriétaire de l’hôtel Pastis risque d’avoir fort à faire…

MON AVIS

Un anglais tombé amoureux de la Provence et décide de s’y installer avec sa femme. Au début c’est difficile ils ne parlent pas le français et encore moins le patois local avec ce léger accent chantant. Le temps ne s’écoule pas pareil non plus et ils vont s’en re des compte comme de la convivialité des gens de la Provence et de son amour pour la nourriture la bonne nourriture et le bon vin. Dans ce livre on suit ce qu’a vécut l’auteur Péter Mayle lui même lorsqu’il est venu s’installer en Provence tout ses petit soucis mais aussi émerveillement qui fait qu’il aime temps cette région et qu’il ne s’y sens plus étranger. D’un sens cela est drôle de voir comment nous voit les anglais même si ce n’est pas ma région cela reste des gens venant s’installer en France et qui découvre un mode de vie différent du leur car de plus en campagne non en ville. Il raconte ça choses légèrement et on se rend compte de l’amour qu’il a pour la Provence dans son écriture rien n’est gravé rien ne va plus énerver puisque c’est normal en Provence et il l’a choisit. Que ce soit la description de la nourriture des gens ou du paysage on sent cet attachement et cela fait plaisir à lire vraiment que quelqu’un voit note pays de façon si positive. Bonne lecture pas regretté un seul instant même si ce n’est pas vraiment mon style il m’a fait aimé et lire ses paroles sans aucun soucis.

San Antonio renvoi la balle

AUTEUR

Frederic Dard

EDITIONS

inconnue

RESUME

Il y a des jours où c’est pas votre jour ! C’est pas Bérurier qui me contredira ! Pourtant, il était plutôt bathouze avec son élégant costume aubergine et ses bottes de pêche… Paré qu’il était pour assister à la grande rencontre de football France-Exéma ! Il est balèze, le Béru, seulement de là à affronter let onze joueurs de l’équipe de France… Dimanche mémorable qui a marqué le début de la plus fantastique enquête de ma carrière. Et si les balles ont plu sur le terrain, c’était pas toujours en ‘ direction des buts !

MON AVIS

Dois je vous rappeler que je suis tombé en amours devant le personnage de San Antonio et sa gouaille tellement risible. Cette fois ci il par assister à un match a Berurier lorsque l’arbitre s’écroule mort de deux balles dans le palpitant comme il dirait li même. En parallèle un autre homme est retrouvé mort dans les gradins. Cela devait être un dimanche tranquille pour San A mais ce fut loin d’être le cas et le pauvre Beru aurait mieux fait de pas retrouver des billets au vu de ce qu’il va connaître ;). Je suis totalement fan de ce personnage et je me suis marré tout le long du livre car c’est un sacré personnage San Antonio mais tellement drôle dans ses expressions . Cet pourrait le trouver vulgaire mais moi j’adore. Alors un bon roman mélangeant police et une bonne barre de rire rien à demander de plus à part dire merci à Monsieur Frédéric Dard d’avoir écrit ces romans. C’est mon deuxième et j’aime toujours autant.

La quête du Graal

AUTEUR

Vincent Watelet

EDITIONS

Hemma

RESUME

aucun

MON AVIS

Ce n’est pas la première fois que je lis un livre sur le Graal mais c’était encore un style et une version différente. J’ai trouvé qu’il était pas mal un peu différent des personnages que je connais par rapport à Kaamelot mais justement étonnant pour certains. Pour faire simple on apprend au départ que quelqu’un qui aurait pu trouver le graal en posant les bonnes questions est resté muet. Une jeune femme cherche ce chevalier qui pourrait ramener le bonheur et arrêter toute cette tristesse et que la paix revienne dans les royaumes grâce au graal. Gauvain qui se rend à Camelot pour une festivité organisé par Arthur entend cette information en chemin et décide d’aller le chercher et comprend vite que c’est Perceval qui est resté muet devant le graal. Gauvain veut trouver le château du pêcheur et tenter sa chance et son histoire même a celle d’autres va entraîner pas mal de péripéties. Comme je disais c’est plaisant à lire un peu perturbant de voir Gauvain en chevalier courageux ainsi que Perceval quand on a l’image télévisuelle en tête. Cependant c’est bien aussi et qui dit vrai je n’en sais rien j’avoue que je ne connais pas la véritable histoire. En tout cas quelque part les voir affronter les épreuves qui les séparent du château et un beau parallèle au chemin de la vie avec un but. Le but ici est le graal et la paix retrouvé on peut ainsi vieillir tranquillement une fois notre but atteint. Bref bonne petite lecture.

Brigade mondaine, tome 246 : Les voyeurs du web

AUTEUR

Michel Brice

EDITIONS

vauvenargues

RESUME

Le document « pêché » sur lè net était une « caméra cachée », vu la qualité moyenne de l’image, pourtant très lisible; Dans une suite de palace, deux filles superbes se livraient au plaisir, chacune le visage enfoui entre les cuisses de l’autre. Quand elles changèrent de position, l’instructeur de l’école de police Marco Pellerin eut un choc. L’une d’elles était, sans l’ombre d’un doute possible, Julie Manneville, la grande star française qui alternait les films commerciaux et les films d’auteur, collectionnait les récompenses dans les festivals, vendait son physique de rêve à une célèbre marque
cosmétiques et trouvait le temps d’être la marraine de plusieurs organisations caritatives.
Dans quelques heures, quand toute la France aurait vu ou entendu parler de ce film une véritable bombe exploserait dans le petit môme le si élitiste du 7e Art hexagonal.
Marco Pellerin se dit que s’était le moment ou jamais d’appeler son vieux pote Boris Corentin, l’as des as de la Brigade Mondaine.

MON AVIS

Second livre des brigades mondaines et comment dire que celui ci n’est pas à mettre dans toutes les mains et surtout pas de mineurs car le sexe y est très présent . En parallèle on a des stars de cinéma ou chanteurs qui se font filmés à leurs insu pendant des actes peu vertueux certains diraient . On envoie pour résoudre cette affaire l’as des as Boris Corentin après qu’une des actrices se soit plaintes au ministre. On suit donc Boris et des acolytes qui cherchent à trouver qui partage ces vidéos qui vont mettre à malle la vie de pas mal de gens si cela continue. En soit c’était pas mal même si ce n’est pas un style ou on peut chercher et réfléchir en même temps car nous avons pas d indices. Mais cela se laisse lire bien peu être un peu trop sexuel et inutilement à certains moments je trouve à se demande si c’est vraiment un roman policier ou classé x. Mais bon j’ai déjà lu des choses pires et j’avoue quand même que j’ai préféré lire le premier des brigades mondaine que celui la qui me resteras marqué juste pour le mauvais concept du sexe

Barbès Blues

AUTEUR

Gudule

EDITIONS

le livre de poche

RESUME

Daoud et Véra vivent le grand amour.
Mais le jour où Daoud demande à Véra de cacher chez elle un ordinateur volé, la confiance se lézarde entre les amoureux. Et quand Véra découvre ce que contient l’ordinateur, une histoire sous haute-tension commence alors..

MON AVIS

Un autre petit livre rapide qui cette fois ci nous emmène à Paris chez une adolescente qui retrouve son petit ami qui apparemment à un souci en effet il vient de voler un ordinateur et veut que sa copine le cache. Le petit ami vit dans un squat même s’il n’est pas méchant leur talent de graff à lui et des copains et peu demandé donc pas beaucoup d’argent pour lui ce vol était comme une nécessité sachant que l’homme ne semblait pas pauvre. Vera la petite amie fini par accepter de garder l’ordi cachée et va l’ouvrir et découvrir le début d’un roman à l’intérieur. Elle en parle à son mec et elle lui fait comprendre que l’auteur est un artiste comme lui qui a du passer des mois à écrire ce début de ce roman il ne pouvait pas revendre cet ordi. Étant artiste lui-meme il comprend et ils vont décider de tout faire pour retrouver le propriétaire de cet ordinateur quitté à mentir un peu sur l’acquisition de celui ci. Bon petit roman la petite Vera est touchante dans sa description de l’artiste et de son oeuvre peut être parce que je suis artiste au fond de moi que cela m’a touché. Une petite aventure distrayante avec le bon côté de l’humain et des graffs qui ne sont pas tous des malfrats.

Le poison d’or

AUTEUR

Anne Ferrier

EDITIONS

le livre de poche

RESUME

Le valet du seigneur Philibert de Chalon-Arley meurt subitement, empoisonné. Tristant a tout vu : avant d’agoniser, le valeur avait mangé du raison destiné au seigneur ! Et d’autres personnes de la cour sont menacées. Quant à Tristant, il est un témoin gênant et l’assassin semble tout faire pour qu’on le croie coupable. parviendra-t-on à arrêter l’empoisonneur avant que d’autres drames se produisent ?

MON AVIS

Un petit livre d’une centaine de page qui nous plonge au temps des chevaliers dans des fastes mais aussi chez les gens vivant de peu. C’est le cas de notre héros qui est fils de teintures et qui ne veut pas faire teinturier. Il a l’occasion d’aller travailler en tant qu’assistant avec un peintre et celui ci remarqué qu’il est assez doué. Un jour il doit emmener sa petite soeur car personne ne peut la garder et elle part dans le château dans la chambre du fils du roi malade. C’est un tout petit bébé qui souffre d’une maladie inconnu. La petite soeur va porter le hochet du bébé à sa bouche et va tomber gravement malade elle aussi. Plus tôt un serviteur mangeant du raisin destiné au roi meurt subitement. Notre petit héros va alors faire de mauvais choix vivre de mauvaises choses jusqu’à enfin comprendre tout ce qu’il se passait dans ce royaume. En soit je n’ai pas trop aimé ce petit roman car j’ai très vite plus vite que le petit héros en tout cas ce qu’il se passait et qui faisait tout ça quasiment des le départ donc la suite n’a fait que confirmer mes pensées et je n’aime pas vraiment le pas être surprise. Une fin trop prévisible me ruiné la lecture alors c’est sympa court à lire mais pas de surprise malheureusement.

Le Dernier Elfe

AUTEUR

Silvana de Mari

EDITIONS

Albin Michel

RESUME

 » Quand le dernier dragon et le dernier elfe briseront le cercle, le passé et le futur se rejoindront, le soleil d’un nouvel été brillera dans le ciel. « 

Dans un monde obscur, battu par les pluies, le jeune Yorsh, dernier des elfes, a dû fuir son village dévasté. Un homme et une femme vont le conduire jusqu’aux terres du dernier dragon, dont il deviendra le gardien afin d’accomplir une ancienne prophétie.

Mais Yorsh ignore que cette prédiction en cache une autre qui l’emmènera plus loin encore.

MON AVIS

Rien que le titre à du vous dire que j’étais dans mon élément pile dans le genre de livre que j’aime et bien vous avez eu raison. Ce livre est juste pour moi magnifique pour les sensibles comme moi il m’a fait rire certes mais aussi pleurer malheureusement. Dans ce livre on suit dans un premier temps le petit elfe Yorsh qui est donc le dernier après une inondation qui a tué sa grand mes sur sa route il va cotiser deux humains d’abord une femme et ensuite un homme qui vont l’aider à atteindre son but pour rester le plus vague possible sur l’histoire. Dans un second temps on retrouve notre elfe plusieurs années plus tard en tant qu’adolescent tenant la promesse qu’il a faite. Ce petit elfe est trop trop mignon même si il trouve que nous humains sommes bêtes on s’y attache tellement à ce ne depuis peu comme il dit. J’ai vraiment un coup de coeur pour ce petit bonhomme et son histoire tout ce qu’il va vivre si vous n’êtes pas touché c’est que vous n’aimez pas ce genre d’univers où que vous n’avez pas de coeur au choix. Je le conseil plus que grandement et je vais garder ce livre bien précieusement et voir si il y a un tome 2.

Mallory et la malle mystérieuse

AUTEUR

Ann M. Martin

EDITIONS

folio junior

RESUME

Nous avions découvert une malle très ancienne dans le grenier de Lucy. Et devinez ce que j’ai trouvé dedans ?
Un journal intime datant du dix-neuvième siècle. Il y était question d’un fantôme voulant venger sa famille…
La maison de Lucy était-elle hantée ? Avec mes amies du club nous devions absolument résoudre cette énigme.

MON AVIS

Imaginez votre amie vient déménager après son retour derrière chez vous et que vous découvrez une grosse malle verrouille dans le grenier qui aurait du être vide. Comment auriez vous réagit. L’une voulait s’en débarrasser et l’autre trouver cette malle belle et la mère de son amie et Lucy son amie lui ont donnée. Alors elle la ramène chez elle a du mal à l’ouvrir mais après la réussite elle y trouve des vieux vêtements broches et d’autres petite chose. Mais le plus important et qui attire son attention c’est le journal intime d’une fille de douze ans qui a écrit celui ci en 1894. Mallory elle a onze ans. De là découle un mystère à résoudre en parallèle de son club des babysitteurs qui seront mêlés a tout ça. L’histoire est jolie plus on avance et elle est pas désagréable à lire. Elle est rapide cette histoire mais laisse planer le mystère donc nous pousse à vouloir connaître le mot de la fin ce qui n’est pas commun par rapport à d’autres livres pour jeunes que j’ai pu lire. Et au final le fait qu’elle semble courte plus on avance plus on se rend compte que au final le format est pile le bon. Certains diront que c’est trop enfantin mais cela fait du bien de lire ce genre de livre quelquefois pour avoir l’esprit léger.