Bon sang ne peut mentir

AUTEUR

Franck G. Slaughter

DATE DE PARUTION

2eme trimestre 1970

PAGES

416 pages

EDITIONS

Presses Pocket

RESUME

1835,Floride.

Tandis que les Indiens Séminoles refusant de quitter leurs terres, se préparent à un combat sans merci, à Saint-Augustin, ville de garnison, on fête l’arrivée du major Campbell et de sa ravissante épouse, Marie, l’héritière du domaine de Millefleurs.
Pour Charles Paige, régisseur du domaine, le retour de Marie signifie avant tout les retrouvailles avec sa compagne d’enfance. elle lui est désormais interdite et pourtant il devine que son mariage est loin d’être heureux…


Dur, arrogant, le major Campbell ne pense qu’à sa carrière, est prêt à tout pour que la guerre entre colons et Indiens éclate. Charles pourra-t-il sauver Marie de la violence fanatique de son époux?

MON AVIS

Je vais faire simple, en disant que ce livre fut une belle découverte pour moi. Je ne m’intéresse pas à ce genre de livre d’habitude,mais comme vous pouvez le voir sur ce blog, j’élargis mon horizon littéraire de jour en jour.

Je vais pas mentir, je n’y connaissait pas grand chose aux indiens, ni à leur histoire, apart ce que l’on peut en apprendre à droite, à gauche si on peut dire cela ainsi. J’ai donc, appris beaucoup de choses concernant l’histoire d’un peuple précis qu’était celui des Séminoles. En ce qui concerne le côté armée américaine, je n’ai pas trop était surpris de ce qu’elle leur réservait malheureusement.

En fond, on a une histoire d’amour qui se profile, mais sans prendre le pas sur l’histoire et nous faire oublier la ligne directrice du roman, ce que j’apprécie beaucoup; n’étant pas fan des romans à l’eau de rose, comme je l’ai déjà mentionner. De ce fait, c’est vraiment le coté semblant historique de ce livre, qui m’a le plus intéressé et que j’ai bien sûr adoré.

En ce qui concerne la lecture, elle était vraiment simple, pour moi c’est un livre accessible à tout ceux qui trouveront le temps de s’y intéresser. Et, en plus, vous pourrez vous mettre un peu la place de ces indiens qu’on à choisit de « banir » d’un pays qui était pourtant le leur.

Malheureusement, on peut déjà deviner l’issu du combat des indiens, face à l’armée américaine dés le départ, si on connait un peu l’Histoire de façon générale. Cependant, cela reste un récit riche et on voit que la lutte ne s’est pas fait aussi facilement qu’on aurait pu le croire.

En bref, un livre que je conseille de lire, ne serait ce pour découvrir une partie de l’Histoire, même si cela s’est passé sur un autre continent. Se cultiver ne fait jamais de mal à personne et pouvoir se mettre à la place d’un camp que l’on entend trop peu et un plus non négligeable.

Moi, Nojoud, 10 ans et divorcée

AUTEUR

Nojoud Ali

DATE DE PARUTION

février 2010

PAGES

215 pages

EDITIONS

Succès du livre

RESUME

Ce livre est l’histoire vraie d’une petite Yéménite qui a osé défier l’archaïsme des traditions de son pays en demandant le divorce. Et en l’obtenant !

Une première dans ce pays du sud de la péninsule arabique, où plus de la moitié des filles sont mariées avant d’avoir dix-huit ans. Son courage a été largement salué par la presse internationale et son parcours a ému le monde entier.

Passée du statut de victime anonyme à celui d’héroïne, elle raconte aujourd’hui son histoire. Pour briser le silence. Pour encourager les autres petites filles de son âge à ne pas tomber dans le même piège qu’elle.

MON AVIS

Bizarrement, lorsque j’ai lu ce livre, je n’ai pas ressentie spécialement de tristesse ou de pitié envers cette petite. Je vous explique dans son récit ce que je ressentait en majorité, c’était une force extraordinaire que je ressentais à travers ces mots. Cela ne m’a pas empêché d’éprouver de la colère envers tout ceux qui trouvé tout cela normale.

Si vous êtes sensible, ce livre risque de vous bouleverser. Ce n’est pas un livre avec des chichis, c’est facile de lecture, même si la situation pour nous nous semble surréaliste.

La fin et même plein d’espoir pour cette petite, je ne vous le dirais évidemment pas, sinon vous n’aurez aucune raison de lire ce livre, en sachant le dénouement de tout ça.

Bref, un livre qu’il faut lire car le monde ne se limite pas à la France et bien des situations ne devraient pas exister tradition ou non. C’est un témoignage authentique, plein de force et de courage, et surtout d’espoir; alors que celle-ci, ayant vécue autant d’horreur aurait pu totalement le perdre.