Pour ses beaux yeux

AUTEUR

Ex brayat

DATE DE PARUTION

1er trimestre 1975

PAGES

221 pages

Editions

le livre de poche

RESUME

Il y a eu une fuite au laboratoire de recherches ultra-secrètes que dirige à Auch le professeur Laloubère. « Monsieur Duval », chef des services de contre-espionnage, charge son agent Jacques Savières de démasquer le traître et convoque le professeur à Paris. Celui-ci envoie son épouse à sa place.
Monsieur Duval est choqué d’un pareil manquement à la discipline. Savières reçoit un choc d’une autre sorte : en Christine Laloubère il voit incarnée la femme de ses rêves.
Mal mariée au demeurant et très amie avec un proche collaborateur du professeur, cette Christine n’aurait-elle pu, par ambition et désir de s’évader, chercher à vendre les travaux du laboratoire ? C’est avec ce doute au cœur, avivé par la jalousie, que Jacques Savières commence dans son pays natal du Gers une enquête qui se révèle aussi complexe que mouvementée, car tous les hommes ne sont-ils pas prêts à faire n’importe quoi pour ses beaux yeux ?

MON AVIS

Ce livre est qualifier de policier, mais notre héros est plutôt un genre d’espion plus qu’un policier, même si il enquête comme peut le faire la police. Cependant, il le dit lui-même il peuvent choisir quel fin il souhaite, si une personne devient trop gênante, ils peuvent la supprimer.

En soit, ce livre est agréable à lire et enrichissant dans le sen sou encore une fois, si vous aimez chercher le responsable de ce qui arrive en même temps que l’enquêteur, vous serez servit. Ce livre est fait pour vous, est inutile de vous dire que vous aller chercher; enfin moi je n’y aurait pas penser dés le début non plus.

Si vous cherchez de l’humour à la San Antonio, ici ce n’est pas le cas, mais cela n’en fait pas moins un livre intéressant. Comme j’ai l’habitude de dire, aucune complexité dans la lecture, qui est accessible à beaucoup. L »histoire n’est pas trop longue et seul quelques moments peuvent être décrit comme non indispensable.

En bref, si vous tombez sur ce livre, je vous le conseil rien que pour certains personnages attachants et l’intrigue qui apprend à ne pas nous fier aux apparences.

Kim de Rudyard Kipling

AUTEUR

Rudyard Kipling

DATE DE PARUTION

1964

PAGES

440 pages

EDITION

Le livre de poche

RESUME

Les foules de l’Inde victorienne, ses gares, ses trains surpeuplés, ses routes poussiéreuses… Le racisme, la ségrégation, le colonialisme brutal d’un Empire au faîte de sa puissance… Voix, langues, castes et religions mêlées comme dans une rumeur d’océan… Kipling, à 35 ans, se replonge dans ses souvenirs d’enfance, avec tendresse et nostalgie. Pas à pas il suit la quête initiatique du jeune Kim et de son guide, vieux lama dont la simplicité d’esprit confine à la sagesse absolue: quittant son monastère et ses neiges inviolées, il est parti à la recherche du fleuve qui lave de tout péché. Route longue et tortueuse parfois, entrecoupée de rencontres et d’embûches, dont Kim le protège: vif et malicieux, la langue toujours bien pendue, partout il se glisse, interroge, déjoue les pièges, et peu à peu se rapproche, lui aussi, de la vérité. Quelle vérité ? Celle de Bouddha peut-être, ou bien celle de son coeur, qui bat au rythme d’une Inde majestueuse, fascinante et profondément humaine

MON AVIS

Si vous voulez voyager c’est un livre que je vous conseille grandement. Vous traverserez de nombreuses villes et aurait tout vos sens en éveil grâce aux descriptions des endroits visités ou des personnages présents. C’est à la fois un roman sur l’histoire de l’Inde, mais aussi d’espionnage quand on apprend l’éducation de Kim pour entrer dans le grand jeu.

Je me suis attachée au lama plein de sagesse te de bons conseils; dans sa force comme dans sa fragilité. L’histoire d’amitié entre le lama et son chela Kim est aussi très touchante, en peu de temps au début ils ont réussit à se dire peut être le destin les avaient réunit, s’il y en a un.

En ce qui concerne ce que je n’ai pas aimé, ce sont surtout le noms de tout ces villes, tout des détails des fois trop superflu qui nous perde. Et des fois, il nous faut plus de temps pour essayer de lire certains noms que de lire une simple phrase. Cela est vraiment gênant et nous fait à mon avis perdre le fil de l’histoire et m’a fait décroché a nombreux moments.

Bref, avis mitigé, même si juste pour la découverte je vous conseille quand même de le lire, ne vous faites pas un avis définitif sur Kipling juste avec ce livre.