La vie de Tamerlan

AUTEUR

Harold Lamb

EDITIONS

historia

RESUME

aucun

MON AVIS

Et on finit les cours d’histoire avec quelque chose que je ne connaissais pas tout le monde connaît Gengis Khan mais pas la suite t la on la connaît avec l’histoire d’un seul personnage de sa naissance à sa mort. Il s’appelait le Tamerlan et il est devenu Timour. Cela donne un récit sur l’Asie et beaucoup de ses guêtres en clans différents ou les prises de telle ou telle ville pour agrandir son territoire. Timour va avoir de plus en plus d’importance au sein de son peuple ou des alliés.
Encore une fois intéressant car on connaît peu l’histoire de ces pays à moins de s’y être vraiment intéressé ou être passionné par le sujet. Cependant justement je me suis sentie trop éloigné de cette histoires qui parle beaucoup des guerres pour conquérir plus de territoires et donc de la mort encore et encore. Timour qui va perdre son épouses puis au fur et à mesure ces fils. A sa mort il donne des conseils pour ne pas tout perdre de ce qu’il a gagné mais pourquoi il a perdue quasiment toute sa famille et il n’était quasiment jamais là . Il a fait l’histoire beaucoup connaissent encore son nom dans les endroits qu’il a gagner mais ils ne savent même plus pourquoi il est connue. C’est triste de perdre son histoire même si encore une fois celle la ne m’a pas vraiment intéressé il est important de connaître son histoire ses grands actes. Bref si vous voulez vous instruire alors allez y sinon passez votre chemin.

Les dessous de la « troisième »

AUTEUR

Jules Bertaut

EDITIONS

historia

RESUME

aucun

MON AVIS

On continue d’en apprendre un peu plus sur l’histoire mais cette fois ci sur la France de façon générale et la troisième république. On a un récit de comment s’est passé la présidence du début de la troisième à la fin de celle ci. Tout les hauts et les bas , les mauvaises décisions ainsi que les renaissance de Paris a travers l’exposition universel mais aussi la tour Eiffel. On évoqué également l’affaire Dreyfus le président tombe du train. Il y eu des suicides et des assassinats dans le gouvernement. On évoque aussi le première guerre mondiale.
Comment dire que oui on apprend beaucoup de choses en ce qui concerne une république qu’on a pas connu mais on se rend compte que mon dieu c’était déjà le bordel a l’époque. Mais a part le point de vue historique intéressant c’est un peu ennuyeux a la longue tout ces enchaînements de dates et de faits. J’avoue que cela faisait beaucoup d’informations en même temps et même trop. Donc j’ai lu mais à moins d’être à fond dans l’histoire et particulièrement apprécié la troisième république je ne vous recommande pas du tout de lire ce livre.

Vie et mort de la révolution cubaine

AUTEUR

Daniel Alarcon Ramirez

EDITIONS

Fayard

RESUME

Peut-on trouver meilleur témoin?
Engagé à l’âge de 17 ans dans la guérilla aux côtés de Fidel Castro et d’Ernesto  » Che  » Guevara, le colonel Dariel Alarcón Ramirez, dit  » Benigno « , a connu l’ivresse de la révolution victorieuse avant d’assumer des responsabilités officielles au coeur même du régime: tour à tour directeur des Ecoles spéciales d’entraînement des étrangers, infiltré dans la guérilla contre-révolutionnaire, chef de la Police militaire à La Havane, du Bataillon de sécurité de l’état-major, des Prisons, il a côtoyé tous les dirigeants cubains, participé à toutes les entreprises de déstabilisation à l’étranger.
Aujourd’hui, il a décidé de parler. Que s’est-il exactement passé pendant ces quarante ans? Comment et à quel moment la révolution a-t-elle tourné à la tyrannie? Quelle est la situation exacte aujourd’hui dans l’île?
Le témoignage lucide et passionné de cet homme fidèle à la mémoire du  » Che  » est accablant.

MON AVIS

Voici un livre historique sur le révolution cubaine qui a mon avis est à lit même si après on fait ce qu’on veut de ce témoignage le croire pleinement partiellement ou pas du tout. C’est Benigno un ancien révolutionnaire cubain qui nous évoque ses années au près du Che lui même et de Fidel Castro et son frère Raul. Il a vu cette révolution évolue Fidel Castro change de politique si on peut utilisé ce terme. Il a un respect immense pour Ernesto Che Guevara comme beaucoup de cubains encore aujourd’hui. Il nous parle des attaques effectué de ses amis perdus au combat des sacrifices fait pour l’exemple car on ne devait rien faire contre leur groupe. Il nous explique comment cela a commencé alors qu’il était encore mineur et aurait pu vivre heureux avec sa future femme avant que celle ci soit assassiné et que son destin l’amène à la révolution. Il évoque les mauvais côté de celle ci les pots de vin si on peut appeler cela comme sa. Les amis dénonce pour faire retomber une menace contre eux qui commencer à s’éveiller et il y en eu plus d’un. Aussi des trahisons bref je pense qu’il nous en cache le moins possible et surtout maintenant il voit cela avec du recul et plus de philosophie et plus d’analyse et cela est donc très intéressants à lire juste pour le côté historique qui ne connaît pas Che Guavara ou Fidel Castro lui les as côtoyer et peut nous en parler de l’intérieur. Après c’est son revit on est d’accord et il faut toujours avoir une retenue mais franchement j’ai adoré lire ce livre.

Monsieur le consul

AUTEUR

Lucien Bodard

EDITIONS

inconnue

RESUME

C’est une Chine hallucinante que Lucien Bodard fait revivre dans ce roman. Une Chine de misère et de famine, de fastes, de mendicité, qui sent le cadavre et l’excrément, la Chine des mouches, des espions, des lépreux et des têtes coupées, un pays grouillant, un chaos livré aux ambitions rivales des étrangers et dévasté par les «Seigneurs de la guerre » qui pillent, qui brûlent, qui rançonnent. On se croirait au fond des âges. Pourtant, c’est, dans cette Chine médiévale que l’auteur est né il y a cinquante ans, et Albert Bonnard, consul de France à Tcheng Tu, capitale du Sseu Tchouan, ressemble fort à son propre père. Seul avec sa famille dans cette province du bout du monde où il règne sur une armée de serviteurs inquiétants, « le consu1 » poursuit son grand dessein : la construction d’une ligne de chemin de fer qui doit relier Tcheng Tu à Hanoi. Mais il faut manœuvrer parmi des embûches innombrables et toujours inattendues, ménager les potentats locaux qui exigent des armes et les trafiquants qui recherchent le pavot, louvoyer entre les périls quotidiens pour défendre les intérêts français contre l’âpreté britannique – sa bête noire – et l’appétit vorace des requins venus de Shanghai.
Cela ne va pas sans découragements – que l’opium atténue de rêves délirants – tandis qu’Anne Marie, sa femme, et Lulu, son fils, vivent à ses côtés une existence parallèle où splendeurs et menaces se confondent dans les mirages coloniaux.
La peur et le luxe, les massacres, les banquets, les incendies, tout semble démesuré dans cet univers à l’écart, et Lulu l’explore sans crainte avec la cruauté candide d’un « petit Chinois blanc » que n’étonnent ni les supplices ni les batailles ni les bordels, dans le prodigieux décor de crasse et de merveilles millénaires qui s’offre à ses souvenirs.

MON AVIS

Ce livre est divisé en cinq parties et cela est le problème toutes ces parties m’ont perdues. Tout commence bien si je puis dire on est au seu tchan et le fils du consul de France nous raconte sa vie la bas. On se dit que les autres partis vont continuer avec l’évolution du fils mais que ne ni. On passe sur une deuxième partit compter sur l’explication complète de la situation à Shangai qui est pour moi ennuyeuse et inutile trop d’infos qui aurait pu être distillé plus intelligemment. Puis à la troisième on passe à la vie d’i consul le fils à disparu pour ne revenir que dans les autres partit ou on parle magouilles. Bref un roman bien trop long pour ce qu’il est. Il air ait mérité des morceaux en moins pour être plus agréable. La sa en fait un pavé lourd à digérer et sans grande cohérence à mon sens.

Trente mille jours

AUTEUR

Maurice Genevoix

EDITIONS

inconnue

RESUME

Dans ce dernier livre écrit quelques mois avant sa mort, Maurice Genevoix raconte les Trente mille jours qui firent une vie d’homme à cheval sur deux siècles et une carrière de grand écrivain. Ces pages providentielles nous sont, d’une certaine manière, personnellement adressées. Ces mémoires rêveuses sont un peu — et toutes générations confondues — les nôtres.

MON AVIS

Comment dire que c’est loin d’être le livre que je préfère. Maurice Genevoix nous raconte sa vie mais même si cela est une autobiographie je trouve que il parle u peu trop de lui dans le sens ou même s’il parle d’une histoire de façon courte majoritairement c’est lui lui et lui et cela me dérange un peu. Dès événements peuvent être raconter en parlant de tout de la scène que l’on a vécut mais pas que de soi. Le seul point positif de ce livre est qu’il parle dans quelques partie de la guère et la avec un peu mais pas beaucoup plus de détails et vous savez que j’aime l’histoire. Bref ce livre ne resterais dans ma mémoire longtemps je pense. Comme d’habitude cela n’est toujours que mon avis et mon ressentie.

Une jeunesse au temps de la Shoah : Extraits d’Une vie

AUTEUR

Simone Veil

EDITIONS

Le livre de poche

RESUME

Cette édition pédagogique regroupe les quatre premiers chapitres d' »Une vie » et couvre la période 1927-1954. Ce que Simone Veil a vécu durant ces années – où elle passa d’une enfance protégée à l’horreur des camps de concentration, puis retourna à la  » vie normale  » – sans pouvoir partager son expérience avec ceux qui ne l’avaient pas connue, s’inscrit dans le nécessaire devoir de mémoire des jeunes générations. Source de réflexions, son sobre récit est également une leçon de courage et d’espoir.

MON AVIS

Pour moi ce livre fait partie des livres importants à lire si l’on s’intéresse à l’histoire car racontée par quelqu’un qui a vécut les événements et nous raconte les choses de son point de vue et sans aucune idée préconçue en plus. Elle dise le pour et le contre et accuser pas à tort et à travers maigres ce qu’elle a vecut. Passionnant même si le récit est court.

Le journal de Zlata

AUTEUR

Zlata Filipovic

EDITIONS

inconnue

RESUME

1991.
Zlata a onze ans lorsque la guerre éclate à Sarajevo. Du jour au lendemain, l’insouciance de la jeunesse laisse place à l’indignation. Les jeux, l’école et les rires ont disparu devant les tirs incessants, la mort des proches, les nuits d’angoisse dans les caves. Pour dire sa colère, il ne reste à Zlata que son journal, tendrement surnommé Mimmy.  » L’horreur a remplacé le temps qui passe « , écrit-elle avec une lucidité poignante.
Un texte exceptionnel qui nous fait partager le quotidien d’une enfant de la guerre.

MON AVIS

J’ai envie de vous en site le moins possible sur ce livre a part que vous devez le lire pour vous rendre compte que les horreurs ne s’arrêtent après les grandes guerres.on a Anne Franck et maintenant Zlata et son journal sur sa guerre vécu à Sarajevo. Touchant au possible à lire absolument.

La Vengeance de la momie

AUTEUR

Evelyne Brisou-Pellen

EDITIONS

Hachette jeunesse

RESUME

En Egypte, au temps des pharaons, des trésors dorment dans les tombes, et les pilleurs ne sont pas rares. Khay, lui, vole une momie. Il n’est pas au bout de ses surprises…

MON AVIS

Lecture rapide avec une histoire qui m’a bien plut me le si courte vu que cela concerne l’Égypte des pharaons. Une malédiction? Des morts ? Un pharaon mort qui revient à la vie et tout qui va de travers ? Tout est dans ce livre qui est divertissant et nous fait voyager et aussi réfléchir si on lit entre les lignes.

Les rois de France

AUTEUR

Patrick Weber

EDITIONS

Librio

RESUME

Qui a été le premier roi de France ? Quels sont les faits marquants du règne de Pépin le Bref ? Qui sont les Capétiens ? À quel âge Louis XIV est-il monté sur le trône ?
De Clodion le Chevelu à Louis-Philippe, voici la carte d’identité des 69 rois qui ont régné sur la France. Pour chacun, une fiche illustrée récapitule les dates de vie et de règne, les éléments biographiques principaux et les événements qui ont marqué l’époque.
Complété par des arbres généalogiques, par des cartes du pays à travers les âges et par un lexique, voici un outil complet qui vous accompagnera dans vos lectures ou vos visites culturelles, sur les traces du royaume de France.

MON AVIS

Un peu comme celui d’avant si vous aimez l’histoire par pastille ce livre est fait pour vous. Et je peut juste vous dire que l’histoire des rois de France c’est un vrai bordel. On passe avec les mérovingiens carolingiens capétiens le roi soleil louis phillipe.

Carnets de Verdun

AUTEUR

Laurent Loiseau & Géraud Benech

EDITIONS

Librio

RESUME

« Verdun, c’est une guerre tout entière insérée dans la Grande Guerre. Ce fut aussi une manière de duel devant l’univers, une lutte singulière en champ clos. »
Paul Valéry

Forêt-sépulture où reposent 90 000 âmes, Verdun garde les cicatrices de 26 millions d’obus qui ont laminé les collines, fracturé les roches et rayé de
la carte neuf villages.
Ceux de Verdun s’appelaient Léon, Paul, Louis, Albert, Édouard, Anselme, Henri, Alexandre, Maurice, George … Ils ont couché sur le papier leur enfer, leur rage de vivre au jour le jour, jusqu’au jour où…
Au terme de recherches dans les archives des Mémoriaux de Péronne ou de Verdun, Laurent Loiseau et Géraud Bénech redonnent la parole aux véritables acteurs de Verdun, crapouillot, brancardier, médecin-major ou mitrailleur.

MON AVIS

J’aime beaucoup tout ce qui a rapport avec l’histoire surtout de façon courte comme ceci car trop d’histoire tué l’histoire pour moi. Mais un peu de temps en temps c’est tellement d’apprendre moi j’adore. Et cette période plus particulièrement me touche j’ai vu beaucoup de doc concernant les deux guerres mondiales. Ce livre est une addition de témoignages de poilus écrit dans des carnets ou dans des lettres et c’est très prenant. Si vous aimez l’histoire foncée sur ce genre de livres.