Moi, Nojoud, 10 ans et divorcée

AUTEUR

Nojoud Ali

DATE DE PARUTION

février 2010

PAGES

215 pages

EDITIONS

Succès du livre

RESUME

Ce livre est l’histoire vraie d’une petite Yéménite qui a osé défier l’archaïsme des traditions de son pays en demandant le divorce. Et en l’obtenant !

Une première dans ce pays du sud de la péninsule arabique, où plus de la moitié des filles sont mariées avant d’avoir dix-huit ans. Son courage a été largement salué par la presse internationale et son parcours a ému le monde entier.

Passée du statut de victime anonyme à celui d’héroïne, elle raconte aujourd’hui son histoire. Pour briser le silence. Pour encourager les autres petites filles de son âge à ne pas tomber dans le même piège qu’elle.

MON AVIS

Bizarrement, lorsque j’ai lu ce livre, je n’ai pas ressentie spécialement de tristesse ou de pitié envers cette petite. Je vous explique dans son récit ce que je ressentait en majorité, c’était une force extraordinaire que je ressentais à travers ces mots. Cela ne m’a pas empêché d’éprouver de la colère envers tout ceux qui trouvé tout cela normale.

Si vous êtes sensible, ce livre risque de vous bouleverser. Ce n’est pas un livre avec des chichis, c’est facile de lecture, même si la situation pour nous nous semble surréaliste.

La fin et même plein d’espoir pour cette petite, je ne vous le dirais évidemment pas, sinon vous n’aurez aucune raison de lire ce livre, en sachant le dénouement de tout ça.

Bref, un livre qu’il faut lire car le monde ne se limite pas à la France et bien des situations ne devraient pas exister tradition ou non. C’est un témoignage authentique, plein de force et de courage, et surtout d’espoir; alors que celle-ci, ayant vécue autant d’horreur aurait pu totalement le perdre.

Dieu

AUTEUR

Frederic Lenoir avec Marie Drucker

DATE DE PARUTION

Octobre 2011

PAGES

290 pages

EDITIONS

Robert Laffont

RESUME

Quand les dieux sont-ils apparus dans l’histoire de l’humanité ? Les juifs sont-ils les inventeurs du Dieu unique ? Pourquoi la figure de Dieu est-elle presque toujours masculine et les religions bien Souvent misogynes ? Dieu est-il une personne, une force, une énergie, un principe créateur ? Le Dieu des juifs, des chrétiens et des musulmans est-il le même ? Oui a écrit la Bible et le Coran ? De Platon à Nietzsche, en passant par Spinoza, Pascal Ou Voltaire, que disent les philosophes de Dieu ? La foi peut-elle exister sans le doute ? La science peut-elle prouver que Dieu existe ou qu’il n’existe pas ? Quels Sont les arguments des croyants et des athées ? Le bouddhisme et les Sagesses chinoises sont-elles des religions sans dieux ? »

Voici quelques-unes des questions posées par Marie Drucker à Frédéric Lenoir. À travers une conversation très vivante, les deux auteurs retracent la fabuleuse histoire de Dieu dans l’épopée humaine.

Frédéric Lenoir, sans éluder aucun sujet important, livre une analyse objective, distanciée, et réussit le pari d’allier la rigueur intellectuelle au bonheur de lecture.

MON AVIS

Un livre méga intéressant. Je vais pas mentir, quand j’ai vu le titre, je n’étais pas dut tout motivé à le lire, me disant que cela était un bouquin pseudo chrétien qui vantait la religion. Quelle ne fut pas ma surprise, en découvrant que non.

SI vous l’avez compris, je suis athée, donc n’ayant aucune religion, cela n’empêche que j’aime quand même apprendre de nouvelles choses même si cela concerne la religion ou plutôt je devrais dire l’histoire de celle -ci.

Au final, j’ai trouvé ce livre très intéressant, car il aborde vraiment tout les cas dans la religion, les positifs comme les négatifs qui amènent à des dérives, comme également les athées. On apprend sur l’histoire de la religion en générale, l’évolution de celle-ci au cours des années de monothéistes ou passant par les déesses grecques, puis le patriarcat qui a amené la représentation des hommes dans la religion comme le « chef » de tout ça.

Je recommande vraiment ce livre, nous passons de la préhistoire à maintenant, et une évocation de l’évolution des religions dans l’avenir. Et, j’aime beaucoup l’explication qui dit que c’est le coeur qui aime Dieu. Bref, si vous voulez en apprendre beaucoup je vous conseille ce livre vraiment. Il n’y a vraiment aucun partit pris et tout y est évoqué, même des religions que l’on ne connait pas. Si vous êtes très croyant et n’acceptez pas le doute, je vous le déconseille fortement par contre.

Kim de Rudyard Kipling

AUTEUR

Rudyard Kipling

DATE DE PARUTION

1964

PAGES

440 pages

EDITION

Le livre de poche

RESUME

Les foules de l’Inde victorienne, ses gares, ses trains surpeuplés, ses routes poussiéreuses… Le racisme, la ségrégation, le colonialisme brutal d’un Empire au faîte de sa puissance… Voix, langues, castes et religions mêlées comme dans une rumeur d’océan… Kipling, à 35 ans, se replonge dans ses souvenirs d’enfance, avec tendresse et nostalgie. Pas à pas il suit la quête initiatique du jeune Kim et de son guide, vieux lama dont la simplicité d’esprit confine à la sagesse absolue: quittant son monastère et ses neiges inviolées, il est parti à la recherche du fleuve qui lave de tout péché. Route longue et tortueuse parfois, entrecoupée de rencontres et d’embûches, dont Kim le protège: vif et malicieux, la langue toujours bien pendue, partout il se glisse, interroge, déjoue les pièges, et peu à peu se rapproche, lui aussi, de la vérité. Quelle vérité ? Celle de Bouddha peut-être, ou bien celle de son coeur, qui bat au rythme d’une Inde majestueuse, fascinante et profondément humaine

MON AVIS

Si vous voulez voyager c’est un livre que je vous conseille grandement. Vous traverserez de nombreuses villes et aurait tout vos sens en éveil grâce aux descriptions des endroits visités ou des personnages présents. C’est à la fois un roman sur l’histoire de l’Inde, mais aussi d’espionnage quand on apprend l’éducation de Kim pour entrer dans le grand jeu.

Je me suis attachée au lama plein de sagesse te de bons conseils; dans sa force comme dans sa fragilité. L’histoire d’amitié entre le lama et son chela Kim est aussi très touchante, en peu de temps au début ils ont réussit à se dire peut être le destin les avaient réunit, s’il y en a un.

En ce qui concerne ce que je n’ai pas aimé, ce sont surtout le noms de tout ces villes, tout des détails des fois trop superflu qui nous perde. Et des fois, il nous faut plus de temps pour essayer de lire certains noms que de lire une simple phrase. Cela est vraiment gênant et nous fait à mon avis perdre le fil de l’histoire et m’a fait décroché a nombreux moments.

Bref, avis mitigé, même si juste pour la découverte je vous conseille quand même de le lire, ne vous faites pas un avis définitif sur Kipling juste avec ce livre.