San Antonio renvoi la balle

AUTEUR

Frederic Dard

EDITIONS

inconnue

RESUME

Il y a des jours où c’est pas votre jour ! C’est pas Bérurier qui me contredira ! Pourtant, il était plutôt bathouze avec son élégant costume aubergine et ses bottes de pêche… Paré qu’il était pour assister à la grande rencontre de football France-Exéma ! Il est balèze, le Béru, seulement de là à affronter let onze joueurs de l’équipe de France… Dimanche mémorable qui a marqué le début de la plus fantastique enquête de ma carrière. Et si les balles ont plu sur le terrain, c’était pas toujours en ‘ direction des buts !

MON AVIS

Dois je vous rappeler que je suis tombé en amours devant le personnage de San Antonio et sa gouaille tellement risible. Cette fois ci il par assister à un match a Berurier lorsque l’arbitre s’écroule mort de deux balles dans le palpitant comme il dirait li même. En parallèle un autre homme est retrouvé mort dans les gradins. Cela devait être un dimanche tranquille pour San A mais ce fut loin d’être le cas et le pauvre Beru aurait mieux fait de pas retrouver des billets au vu de ce qu’il va connaître ;). Je suis totalement fan de ce personnage et je me suis marré tout le long du livre car c’est un sacré personnage San Antonio mais tellement drôle dans ses expressions . Cet pourrait le trouver vulgaire mais moi j’adore. Alors un bon roman mélangeant police et une bonne barre de rire rien à demander de plus à part dire merci à Monsieur Frédéric Dard d’avoir écrit ces romans. C’est mon deuxième et j’aime toujours autant.

Brigade mondaine, tome 246 : Les voyeurs du web

AUTEUR

Michel Brice

EDITIONS

vauvenargues

RESUME

Le document « pêché » sur lè net était une « caméra cachée », vu la qualité moyenne de l’image, pourtant très lisible; Dans une suite de palace, deux filles superbes se livraient au plaisir, chacune le visage enfoui entre les cuisses de l’autre. Quand elles changèrent de position, l’instructeur de l’école de police Marco Pellerin eut un choc. L’une d’elles était, sans l’ombre d’un doute possible, Julie Manneville, la grande star française qui alternait les films commerciaux et les films d’auteur, collectionnait les récompenses dans les festivals, vendait son physique de rêve à une célèbre marque
cosmétiques et trouvait le temps d’être la marraine de plusieurs organisations caritatives.
Dans quelques heures, quand toute la France aurait vu ou entendu parler de ce film une véritable bombe exploserait dans le petit môme le si élitiste du 7e Art hexagonal.
Marco Pellerin se dit que s’était le moment ou jamais d’appeler son vieux pote Boris Corentin, l’as des as de la Brigade Mondaine.

MON AVIS

Second livre des brigades mondaines et comment dire que celui ci n’est pas à mettre dans toutes les mains et surtout pas de mineurs car le sexe y est très présent . En parallèle on a des stars de cinéma ou chanteurs qui se font filmés à leurs insu pendant des actes peu vertueux certains diraient . On envoie pour résoudre cette affaire l’as des as Boris Corentin après qu’une des actrices se soit plaintes au ministre. On suit donc Boris et des acolytes qui cherchent à trouver qui partage ces vidéos qui vont mettre à malle la vie de pas mal de gens si cela continue. En soit c’était pas mal même si ce n’est pas un style ou on peut chercher et réfléchir en même temps car nous avons pas d indices. Mais cela se laisse lire bien peu être un peu trop sexuel et inutilement à certains moments je trouve à se demande si c’est vraiment un roman policier ou classé x. Mais bon j’ai déjà lu des choses pires et j’avoue quand même que j’ai préféré lire le premier des brigades mondaine que celui la qui me resteras marqué juste pour le mauvais concept du sexe

Barbès Blues

AUTEUR

Gudule

EDITIONS

le livre de poche

RESUME

Daoud et Véra vivent le grand amour.
Mais le jour où Daoud demande à Véra de cacher chez elle un ordinateur volé, la confiance se lézarde entre les amoureux. Et quand Véra découvre ce que contient l’ordinateur, une histoire sous haute-tension commence alors..

MON AVIS

Un autre petit livre rapide qui cette fois ci nous emmène à Paris chez une adolescente qui retrouve son petit ami qui apparemment à un souci en effet il vient de voler un ordinateur et veut que sa copine le cache. Le petit ami vit dans un squat même s’il n’est pas méchant leur talent de graff à lui et des copains et peu demandé donc pas beaucoup d’argent pour lui ce vol était comme une nécessité sachant que l’homme ne semblait pas pauvre. Vera la petite amie fini par accepter de garder l’ordi cachée et va l’ouvrir et découvrir le début d’un roman à l’intérieur. Elle en parle à son mec et elle lui fait comprendre que l’auteur est un artiste comme lui qui a du passer des mois à écrire ce début de ce roman il ne pouvait pas revendre cet ordi. Étant artiste lui-meme il comprend et ils vont décider de tout faire pour retrouver le propriétaire de cet ordinateur quitté à mentir un peu sur l’acquisition de celui ci. Bon petit roman la petite Vera est touchante dans sa description de l’artiste et de son oeuvre peut être parce que je suis artiste au fond de moi que cela m’a touché. Une petite aventure distrayante avec le bon côté de l’humain et des graffs qui ne sont pas tous des malfrats.

Le chat qui était dans le placard

AUTEUR

Lilian Jackson Braun

EDITIONS

inconnue

RESUME

aucun

MON AVIS

Le titre ma intrigué je l’avoue. Et je suis tombé amoureuse des chats de ce livre il faut le faire même les animaux de romans me font fondre 😊. Pour faire simple on suit l’histoire d’un journaliste qui vit dans une belle demeure par un de ses amis parce la propriétaire de sa famille et dans une maison de repos et quelle est donc vide. Dans cette maison il trouve l’histoire d’un incendie qui a ravagé les alentours et propose de faire quelque chose de cette histoire et cela sera une pièce de théâtre. Pendant ce temps Koko trouve pleins de choses en fouillant les placards puis un jour on apprend que la propriétaire vient de mourir soit disant d’un suicide alors qu’elle se portait comme un charme. Le journaliste en plus de la pièce et avec l’aide de Koko va chercher à trouver qui a voulu la mort de cette femme. J’ai tout simplement adoré la façon dont l’auteure montre l’intelligence du chat et sa compréhension des choses. J’aurais aimé plus d’intervention d’un certain personnage qui avec peu de temps ma semble si attachant mais je ne peut pas vous dire qui sinon c’est du spoiler. C’est vraiment la seul chose qui n’est pas vraiment négative juste du chipoter de ma part car ce livre est vraiment bon à lire et si je recroise un livre de cette auteure le chat qui je prendrais pour voir si c’est une exception ou si j’adore cette auteure tout simplement.

Santa Barbara

AUTEUR

Gilles Durieux

EDITIONS

le livre de poche

RESUME

aucun

MON AVIS

Dès que j’ai lu le titre dans ma tête c’était Santa Barbara tu me diras pourquoi j’ai le mal de vivre. Et pourtant je n’ai jamais vu cette série mais le générique est tellement connu. Bref au dire de ma mère qui a lu ce livre il n’est pas terrible moi j’ai un autre avis . Pour commencer laisser vous placer le contexte. Un prisonnier vient d’être libéré après avoir été condamné pour le meurtre d’un jeune homme fils d’un important homme de Santa Barbara. Il veut prouver qu’il est innocent et cherche un moyen pour le prouve et le prouver à son ancien amour. Il fera la rencontre de ceux qui voudront le remettre en prison d’autre qui l’aide dont et d’autres qui se ont indécis. Je vous laisse découvrir qui en lisant le livre. En soit je n’ai pas trouvé ce livre si mal vu que l’on enquête et que des le début j’ai cru en l’innocence de cet homme. Et j’aime enquêter mais je suis tombé sur un os je n’ai que des suspicions et arrive la fin et la je reste pantois où est la fin? On a aucune réponse à nos questions et pourtant tout semble être le plus normal d’i monde c’est le gros problème de ce livre à mon avis. Je m’attendais à connaître une vrai fin que je n’ai pas eu. Pour le reste le déroulement du récit m’a plu et rien ne fut difficile dans sa lecture.

L’affaire Caius

AUTEUR

Henry Winterfeld

EDITIONS

Le livre de poche

RESUME

Caïus est un âne.
La phrase inscrite par Rufus sur sa tablette remporte un grand succès en classe. mais Caïus rougit de colère. Comment Rufus ose-t-il l’insulter, lui, le fils d’un richissime sénateur ? Pourtant, le lendemain, plus personne n’a envie de rire. La même phrase est tracée en lettres rouges sur la façade du temple de Minerve. Or, dans la Rome impériale, le sacrilège est terrible.

MON AVIS

Partons dans une autre époque avec Caius Rufus Flavien et les autres élèves de l’école de Xanthos. Une bagarre éclate en classe entre Caius est Rufus l’un a écrit Caius est un âne l’autre a réplique en disant du mal du père de l’autre. Bizarrement le lendemain sur un temple de Duane on peut lire cette phrase « Caius est un âne » est le professeurs de l’école a été agressé et la tablette de Rufus a disparu. Au vu de l’écriture et de la bagarre c’est Rufus qui est accusé. Après quelques réflexions et après avoir été voir Rufus ses amis ne croit pas à sa culpabilité et ils vont cherche à le disculper non sans aide. C’est un livre très simple et sympa à lire. On essaye nous aussi de trouver qui a pu faire ça en cherchant des indices de notre côté et c’est marrant de le faire avec des enfants. Il va vite a lire mais est divertissant donc cela ne fait vraiment pas de mal pour passer un peu de temps tranquillement installé dans son canapé.

Maigret et l’affaire Nahour

AUTEUR

Georges Simenon

EDITIONS

Presses de la cité

RESUME

En pleine nuit, le docteur Pardon alerte son ami Maigret : un inconnu vient de lui amener une jeune femme, Lina, légèrement blessée par balle. Puis le couple a disparu ; donnant de la blessure une explication très sommaire… Le lendemain, un Libanais du nom de Félix Nahour, joueur professionnel, est découvert assassiné, dans son hôtel particulier. Il n’était autre que le mari de la jeune. femme, dont la police retrouve la trace à Amsterdam, où elle s’est enfuie avec son amant, Vicente, un étudiant colombien. Nahour a-t-il tiré sur sa femme, comme celle-ci le prétend, parce qu’elle voulait demander le divorce ? Faut-il croire le secrétaire de Nahour, aux yeux de qui le meurtrier est évidemment l’amant de Lina ? Maigret ne parvient pas à : se contenter de ces explications trop claires. Il lui faudra toute son intuition pour comprendre la mentalité des étrangers dont il s’occupe, et tout son. ascendant pour leur faire avouer peu à peu la vérité.

MON AVIS

J’aime bien la série Maigret de façon général et les livres de Simenon également donc je pensais passer du bon temps avec ce livre mais ce fut pas vraiment le cas. Tout commence avec une femme et un homme qui se rendent chez le docteur Pardon la dame s’est fait tirer dessus. Le temps de se nettoyer ils disparaissent. Peu après on découvre le corps de Nahour chez lui qui s’est fait tiré dessus mais personne n’a rien entendu c’est la que commence le mystère. Ce jeune couple a t’il un lien les personnes présentent n’ont elle vraiment rien entendue. Et c’est la que le bas blessé pour moi car au vu des qu’a très suspects j’ai très vite compris qui était le ou la coupable et donc la fin du livre n’a fait qu’éttayer mon hypothèse et le donner raison. J’aime chercher en même temps que l’enquêteur mais je déteste comprendre trop vite comme ce fut le cas ici. Si cela ne vous dérange pas cela vous fera toujours un bon Simenon si vous êtes comme moi vous allez être déçu malheureusement.

Entretiens avec une tueuse

AUTEUR

Andrea H Japp

EDITIONS

Le livre de poche

RESUME

Théa est une tueuse professionnelle. Abandonnée à l’âge de cinq ans dans une station du métro parisien, elle est d’abord placée à l’Assistance publique, puis dans un mystérieux « institut », une école secrète de l’État dirigée par Jean et où, à partir de l’âge de onze ans, Théa a été éduquée à attaquer et à séduire. Bref, dressée à tuer ! Mais, quelques années plus tard, elle décide de s’enfuir, et dès sa première sortie, doit éliminer le gros bonhomme qui a accepté de la prendre en stop dans l’espoir de la culbuter au coin d’un bois. Mais Théa n’est pas au bout des ses peines et côtoiera la mort à plusieurs reprises. Lorsqu’on est confronté à la violence dès son plus jeune âge, on n’échappe pas si facilement à son destin… Dans un ouvrage écrit sous forme d’autobiographie, Théa la tueuse raconte les principaux événements de sa vie à l’écrivain Thomas Renaudant qui souhaite en tirer un livre. Les confessions s’étirent sur douze jours (douze chapitres, un prologue et un épilogue) et sont racontées dans un style limpide et incisif.

MON AVIS

Un jeune homme veut raconter l’histoire d’une tueuse et des relations lui ont permit de rencontrer « par hasard » une tueuse à gage. Pendant tout le livre cette tueuse nous racontent son histoire avec ce qu’elle dit ouvertement et ce qu’elle nous dit que à nous lecteurs pas à l’homme en face d’elle qui est devenu son amant. On découvre que sa vie a été loin d’être rose. Vit dans le métro et recrutement par l’institut qui m’a appris à tuer et tout s’enchaîne dans son histoire ensuite à nous bouleverser alors que l’on lit les paroles d’une tueuse sans scrupules. La fin nous laisse perplexe car on ne comprend pas vraiment pourquoi elle a fait sa qui est contre ce qu’elle a raconté depuis le début. Mais elle n’est convaincante quand elle ment alors nous aurait elle mentir sur ce sujet la fort possible. Le fait que l’on ne sache pas grand chose du jeune homme n’est pas gênant et au final sert à l’histoire car au final on se prend au jeu de vouloir en savoir plus sur cette tueuse nous aussi.

Nous n’irons plus au bois

AUTEUR

Mary Higgins Clark

EDITIONS

inconnue

RESUME

Laurie Kenyon, une étudiante de 21 ans, est arrêtée pour le meurtre de son professeur. On a retrouvé ses empreintes partout, y compris sur l’arme du crime, tout l’accable, même si Laurie ne se souvient de rien.
Sarah, elle, refuse de croire que sa sœur est coupable. Aidée par un psychiatre, elle va peu à peu faire revivre le terrible passé de Laurie qui seul peut expliquer le présent : son enlèvement à 4 ans, les violences subies, les troubles graves de la personnalité qu’elle a développés depuis, mais dont elle ne s’aperçoit pas. Et tandis que Laurie tente de retrouver ses souvenirs, un homme au regard fou n’a pas oublié la petite fille qu’il avait passionnément aimée plusieurs années auparavant.

MON AVIS

Coup de coeur

J’aime beaucoup les Mary Higgins même si tous ne se valent pas et que bien sur certains ont ou le décevoir. Ce ne fut pas du tout le cas de celui là. Une petite pépite pour moi de ce livre. Une petite fille se fait enlever lorsqu’elle a 4 ans et libère a 6 ans tout se passe bien jusqu’à la mort de ses parents où là tout dérape. Les choses étranges de passent qui inquiètent sa soeur elle ne reconnaît plus celle ci elle agit bizarrement. Et un meurtre à lieu et bien sur à cause d’une dispute on l’accuse. Et ma on comprend de mieux en mieux ce qu’il se passe quoique on peut vite se faire berner et plus vite qu’on ne le pense. Quand aux kidnappeurs ils essayent de s’approcher de la jeune femme pour lui rappeler de ne pas parler sinon il y aura des conséquences. J’ai adoré ce livre vraiment essayer de comprenez ce qui se passe psychologiquement chez cette jeune femme de faire trompé par notre confiance d’avoir tout compris et se faire surprendre sur ce qu’on n’osait imaginer un pur bonheur.

Liouba

AUTEUR

Pierre Rey

EDITIONS

inconnue

RESUME

1976 : Oleg, Andreï et Vitaly, étudiants moscovites, sont tous trois amoureux de la vie… et de la même femme, Liouba. 1977 : tous trois sont condamnés à quinze ans de goulag pour menées subversives. 1991 : dans Moscou à la dérive, deux hommes règnent sur un immense empire criminel : Oleg et Andreï, toujours unis par une amitié sans faille. Jusqu’au jour où Liouba ressurgit entre eux. Et Moscou explose. Noël 1991 : parmi la suite du  » parrain  » américain venu tenter un arbitrage, il y a un interprète. Un jeune type aux yeux bleus qu’on appelle le Russe…

MON AVIS

L’histoire commence avec une évasion d’un goulag par quatre personne trois amis et une personne choisit qui servira de garde manger dans ce froid sibérien. Bien sur il ne le sait pas et un des trois compères et contre. Il veut lui dire et se fait tuer pour garder le silence. Plusieurs années de passent et on retrouvent nos deux compères en Russie dans la mafia. Voilà en gros le prologue de ce livre. Ensuite on va suivre leurs aventures entre trahison mensonges coup fé bluff mais aussi amour pour Liouba cette amie d’enfance qu’un des deux va croiser par hasard. L’histoire vaut d’être lue et l’histoire d’amour n’arrive que vers la fin et sur peu de temps donc cela me va complètement. Et suivre la vie de deux soit disant dans le livre grands mafieux de Russie sui veulent jouer dans la cour des grands avec d’autres mafias du monde sa fait des étincelles mais ils sont malins au début et on y pensait pas vraiment. Rien de vraiment négatif pas coup de coeur puisque pas vraiment mon style mais si vous tombez dessus vous ne perdrez pas votre temps à le lire.