High School Musical 3 : Nos années lycée – Le roman du film

AUTEUR

Texte intégral du film

DATE DE PARUTION

mars 2009

PAGES

124 pages

EDITIONS

Bibliothéque rose

RESUME

C’est la fin de l’année : les Wildcats doivent choisir leur université. Troy continuera-t-il le basket, au risque de s’éloigner de Gabriella, qui vient de partir pour Stanford ? Cette année, le show musical se fera sans elle, et peut-être même que Troy n’aura pas de cavalière pour le bal de promo… A bon entendeur !

MON AVIS

Certains penseront que ce n’est surement pas un roman, mais j’ai eu mon moment nostalgie en voyant ce bouquin. Je dois être encore une midinette au fond de moi, car oui j’ai été une fan de High School Musical et je ne m’en cache pas. Je ne suis pas de celle qui été à fond sur Troy Bolton, ce qui me plaisait dans cette histoire en fait, c’était la solidarité entre amis et surtout ce qui me fait du bien depuis mon enfance, la musique. Ils faisaient ce que j’aurais rêvé de faire, pouvoir prendre des cours de chant, et faire des spectacles.

Donc, quoi dire à propos de ce livre, à part que si vos avez connu cela ce petit frisson devant ces films, vous y penserez énormément en lisant le livre. Bien sûr, il ne pouvaient pas inclure les chansons, donc cela manque fatalement à l’ambiance générale, mais c’est aussi bon de retrouver des personnages qui ont fait rêver d’être à leur place et de chanter.

SI vous êtes de cette période et que au fond de vous , vous avez encore ce petit coeur de midinette, ou d’adolescence qui bat, vous vous retrouverez dans ce livre, que personnellement j’ai aimé car il m’a fait du bien. De plus, il et rapide à lire et pas compliqué du tout à comprendre.

C’est un peu comme une petite madeleine de Proust pour moi.

La tête sur les épaules

AUTEUR

Henri Troyat

DATE DE PARUTION

2eme trimestre 1962

EDITION

Le livre de poche

RESUME

Etienne n’a pas connu son père remarié et mort. Entre lui et sa mère existe une intimité sans nuages jusqu’au jour où il s’aperçoit que sa mère songe à refaire sa vie avec Maxime. Etienne apprend alors que son père a été exécuté en 1945, étant un assassin de la pire espèce et retrouve les détails du procès . Il veut se tuer mais est sauvé par les paradoxes de son professeur de philosophie : il doit être fier. Il veut alors tuer le prétendant de sa mère …

MON AVIS

Quand j’ai commencé à lire ce livre, je me suis dit que cela être une évolution d’un ado de 18 ans qui vit avec sa mère. Puis, est arrivé, ce secret non dévoilé qui le perturbait tant. Au final, il apprend que son père a tué et là c’est le drame complet. Il pensait que cela le soulagerait et ce fut le début de réflexions, a certains moments qui me faisait dire mais il va où ce mec, ça va pas?

On sait dés le départ que c’est un passionné de philosophie et cela est trés plaisant d’avoir quelques citations dans l’ouvrage qui sont à mon sens assez compréhensible au vu de sa situation du moment. Seulement, il oublie que la philosophie ne peut se passer de la raison, et lorsque la philosophie prend le dessus on peut lui faire dire n’importe quoi dans toute les situations. Sortir une phrase du contexte philosophique pour lui faire ce que l’on a envie d’entendre. Et c’est sur ce point là que ce livre m’a perdu quelque peu je l’avoue.

Certes, approchez cette relation mère/fils après une telle nouvelle était intéressante et au niveau où cela va, je ne sais quoi en penser.