Le bourgeois gentilhomme

AUTEUR

Moliére

DATE DE PARUTION

inconnue

PAGES

100 pages

EDITIONS

Flammarion

RESUME

Une comédie étonnante, parce qu’elle est un curieux assemblage d’éléments divers. Ce fut d’abord un spectacle de cour : la danse, la musique (de Lully) contribuent aux divertissements royaux. C’est presque un livret d’opéra. Il y faut aussi de la galanterie : d’où les thèmes de l’amour et du mariage. Quant au bourgeois vaniteux, il suscite la moquerie, mais montre aussi la promotion d’une catégorie sociale, maîtresse de l’économie. À la fin, Molière fait danser tout le monde, en transformant la réalité en un univers de fantaisie.

MON AVIS

Ah, Mr Jourdain, qui cause autant de quiproquos que possibles à en perdre même ses comparses. C’est une comédie rien à redire, certes cela peut déstabilisé au premier abord, s’exprimer tout le temps en prise mais on s’y fait avec le temps.

Il n’y a pas d’attachements spécial à un personnage en particulier car on les découvre tous de façon générale. Sauf, les maîtres és musique, danse ou encore philosophie.

Ce fut une lecture en soit agréable même si je n’ai pas voyager comme j’aime le faire lorsque je lis un livre, et cela reste n texte de théâtre point évident à lire en livre et dur de s’imaginer la pièce jouer je trouve. Cependant, cela est un Moliére et il devrait être inscrit dans les manuels scolaires qu’il faut lire du Moliére au moins une fois dans sa vie.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s